Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Archives, documents, reportages > Mémoire d’événements... > "Allons à la source" Près de 2000 jeunes en Terre Sainte

"Allons à la source"
Près de 2000 jeunes en Terre Sainte

En juillet, près de 2000 étudiants de toute la France sont partis en Terre Sainte. Un reportage de Sr Marie-Thérèse Masset, avec ses photos et celles de jeunes essonniens pour nous faire vivre quelques moments forts de ce pèlerinage...

21 juillet 2009

TSte2009-02

Comme plus de 70 diocèses de France (près de 2000 pèlerins, au total), le diocèse d’Evry était présent en Terre Sainte du 21 au 31 juillet 2009, avec des étudiants accompagnés de Monseigneur Dubost et de leurs aumôniers de Facultés et Grandes Ecoles.
Une aventure dont chacun est revenu enrichi d’expériences humaines et spirituelles.
Tout a commencé dans le désert du Néguev.

22 juillet

Après une première nuit blanche dans les avions, visite de Shivta, cité nabatéenne, et repas dans un kiboutz. La température dépasse les 40°.

TSte2009-03 TSte2009-06
TSte2009-04 TSte2009-05

Eucharistie à Shivta. Dans les ruines de l’église de cette cité nabatéenne.
Puis, le pélerinage traverse un désert marqué quand même par la civilisation moderne.
Au loin, Beer Sheeva (Bersabée dans la Bible, lieu évocateur d’Abraham et d’Isaac).

TSte2009-08 TSte2009-07

Nous traversons Arad « La Neuve » et nous voici au lieu du campement en plein désert du Néguev.
Cette fois-ci : plus de trace du XXIème siècle, même si nous sommes agréablement surpris par les installations prévues pour 700 pèlerins environ.
Plusieurs diocèses s’y retrouvent pour cette 1ère partie de pèlerinage, plus spécialement réservée à l’Ancien Testament.
Au campement du désert, nous y avons été accueillis très "chaleureusement" !

23 juillet

Lever à 3h du matin. Le car nous emmène au bord du désert pour notre grande marche sur les flancs d’un canyon.
4 heures du matin : le sac à dos rempli de 8 litres d’eau, des pique-niques de la journée, d’un chèche, d’une lampe de poche, de crème solaire écran total, d’un maillot de bain en prévision de l’oasis promis, nous voici tout à fait prêts pour une expérience forte aussi bien physiquement que spirituellement.

TSte2009-10 TSte2009-09
TSte2009-12 TSte2009-13

Nous étions accompagnés de 4 guides professionnels, et de 2 journalistes.
La température monte jusqu’à 50°.
Il ne s’agissait pas de faire un exploit physique, mais d’expérimenter un « petit quelque chose » du peuple de Dieu au désert.

TSte2009-15 TSte2009-11

C’est le moment de penser à l’Exode, à l’eau si précieuse, à la nourriture vitale pour pouvoir continuer, aux déserts de toutes natures qui sont autant de combats pour continuer la marche, à l’alliance entre Dieu et les hommes…

TSte2009-14 TSte2009-16

20h 15 : nous retrouvons notre car près de la Mer Morte. Là, dans la journée, la température a atteint 55° !
21h : retour au campement. Epuisés, mais heureux, nous nous glissons dans nos sacs de couchage après une douche bienfaisante et après avoir vérifié qu’un scorpion n’a pas élu domicile dans notre sac.

24 juillet
Massada et la Mer Morte

Nous montons courageusement à Massada par la rampe.
En haut de ce piton rocheux, nous évoquons la résistance des Juifs Sicaires et Zélotes contre les Romains et leur fin tragique en 73.

TSte2009-17 TSte2009-18
TSte2009-22 TSte2009-21

Puis, temps de détente : pour la plupart d’entre nous, c’est l’expérience unique de la baignade dans la Mer Morte.
On flotte ! Parmi nous, un étudiant, allongé « sur » l’eau, prend un livre et lit tranquillement.

TSte2009-20 TSte2009-23

Enfin, nous reprenons le car en direction de Tibériade. En cours de route, nous célébrons la Messe.

TSte2009-19 TSte2009-26
TSte2009-27 TSte2009-24

Le lac est en tempête à notre arrivée ! Superbe spectacle ! Evocation facile de scènes d’Evangile.
Pour la 1ère fois : rassemblement général de tous les pèlerins de France.
Au bord du lac, tout est prêt pour nous recevoir et pour passer la nuit à la belle étoile.
Au coucher du soleil, les 2000 pèlerins se rassemblent pour une célébration de la Parole autour de Mgr Barbarin qui commente le texte des Béatitudes et invite chacun de nous à trouver la sienne pour en vivre.

TSte2009-38 TSte2009-39
TSte2009-40 TSte2009-42 TSte2009-41

_ Difficile de dormir ! Le bruit des vagues aurait pu nous bercer, mais 2000 jeunes, ça fait du bruit, ça chante, ça danse. Vive la jeunesse !

25 juillet

Réveil à 5h 30 (à peu près comme chaque jour…)
Pour notre diocèse : Messe au bord du lac sur lequel nous avons regardé le soleil se lever. Il s’est calmé. Qu’il est beau !

TSte2009-25 TSte2009-28 TSte2009-29

Direction Capharnaüm, visite de la ville de Pierre et de Jésus. Impressionnant de se dire que l’on marche sur le sol que Jésus et les Apôtres ont foulé eux aussi. Nous nous en mettons plein les yeux et plein le cœur.

TSte2009-30 TSte2009-31
TSte2009-33 TSte2009-32

Puis, nous allons vers Tabgha (La multiplication des Pains, l’Eglise de la primauté de Pierre).
Montée et descente du Mont Thabor, à pied, évidemment !
Sur le lieu de la Transfiguration, nous prenons notre repas, et un temps de groupe pour un partage spirituel.

Notre car nous reprend pour se rendre à Nazareth, visite et temps de prière dans la basilique de l’Annonciation, visites et explications devant les fouilles des grottes qui remontent à l’époque de Marie, Joseph, Jésus.
Des grottes ont été découvertes, permettant de se représenter de façon précise ce que pouvaient être les maisons de cette époque.

TSte2009-36 TSte2009-37
TSte2009-34 TSte2009-35

Une journée bien remplie, qui se termine dans un petit village, à 20 kilomètres de la frontière libanaise.
Il nous a été précisé que nous n’allions pas seulement en Terre Sainte, pour y voir des pierres, mais pour y rencontrer les pierres vivantes que sont les personnes qui y habitent.
Arrivés à Péqin, dans un village de Palestiniens chrétiens de rite grec melkite, nous sommes accueillis à bras ouverts par la population, qui nous fait fête.
Les discours d’usage terminés, nous partons dans des familles. Nous ne parlons pas arabe… ils ne parlent pas français. L’anglais reste donc la seule solution pour faire connaissance et échanger.
Repas royal ! Nourriture dépaysante, mais délicieuse et abondante.
La journée n’est pas encore terminée : à 21h 30, réunion à la paroisse pour une soirée festive.

26 juillet

La Messe dominicale dans la paroisse de Pequin revêt une solennité spéciale ce jour-là. En effet, c’est le jour de la bénédiction de la première pierre.
Cette église, que les Palestiniens attendaient depuis 60 ans peut enfin être construite grâce à la générosité du diocèse de Paris.
L’Evêque melkite est donc présent, ainsi que le curé de Nazareth.
Et l’on recommence des discours…

Passage par le Mont Carmel et temps d’oraison guidée… avant la prochaine étape à Bethléem.
Les jeunes sont impressionnés par le mur de la honte, le passage au check point, où l’on doit montrer notre passeport.
Plusieurs fois pendant notre voyage, nous croiserons des jeunes, à peu près du même âge que nos étudiants, en soldats, mitraillette en mains. Y compris des jeunes filles.
Puis, nous descendons à l’hôtel. Mais pas question de dormir si vite !
Sur la place de Nativité, un immense podium était installé pour une fête le soir, précédée d’un mot de bienvenue par le Maire de la ville.

27 juillet
Bethléem

Nous commençons par un lever « un peu » plus tardif, car la fatigue commence à se faire sentir, même si elle n’altère en rien la bonne humeur, le dynamisme et le désir de vivre à 200% ce qui nous est proposé.

Direction l’orphelinat Sainte Sophie.
Après un temps de prière et une célébration de la réconciliation, nous rencontrons Sr Sophie de la charité qui a ouvert un orphelinat pour accueillir les enfants abandonnés.

TSte2009-58 TSte2009-59
TSte2009-61 TSte2009-60

Tranquillement, nous nous rendons au champ des Bergers, aux portes de Bethléem.

TSte2009-54 TSte2009-55
TSte2009-56 TSte2009-57

Puis, nous partons pour un second rendez-vous avec tous les pèlerins français à l’université catholique de Bethléem.
Thème du colloque : « Avoir 20 ans à Bethléem ».

En soirée, sur le même podium que pour la fête de la veille : Eucharistie.
Les Evêques et les prêtres, nombreux, entouraient l’autel. La foule des pèlerins chantaient et priaient. Et au-delà des barrières, les habitants venaient « voir » ce rassemblement. Que pouvaient penser les Musulmans qui observaient ?

28 juillet
Dernière étape, déjà : Jérusalem.

Les remparts de Jérusalem. Nous étions attendus à la Maison d’Abraham, lieu d’accueil des pèlerins français, tenue pas le Secours Catholique.

TSte2009-63 TSte2009-62

Nous faisons une halte pour une vue sur Jérusalem depuis le Mont de l’ONU. Puis, nous entrons dans Jérusalem.
Nous passons devant le lithostrotos, évoquant la Passion, nous continuons par les souks et nous débouchons près du Mur des lamentations, après un passage par un nouveau check point.

TSte2009-65 TSte2009-64

Après avoir été jusqu’au mur, nous prenons la passerelle qui nous mène jusqu’à l’emplacement du Temple de Jérusalem. Là, nous découvrons un espace qui donne une idée des dimensions gigantesques que pouvait avoir le Temple, détruit en 70. A la place : d’un côté la mosquée El Aqsa, et de l’autre, le dôme du Rocher avec son toit doré qui brille au soleil et domine toute la ville.
Malheureusement, il ne nous est pas possible de visiter ces deux lieux de l’Islam.

En fin de matinée, nous partons faire un petit tour en France ! En effet, l’église Sainte Anne, tenue par les Pères Blancs est propriété française, comme un certain nombre d’autre lieux, d’ailleurs. Sur cet emplacement, les vestiges de la piscine de Bethesda, où nous nous arrêtons.

TSte2009-66 TSte2009-67

Pause pique-nique, et nous repartons de plus belle ! La fatigue est là, mais l’énergie est telle, et l’ambiance du groupe si fabuleuse qu’il nous semble ne pas avoir de limites à nos forces.

Direction, Saint Pierre en Gallicante.Un des lieux les plus émouvants, les plus forts à visiter à Jérusalem. Les fouilles nous font descendre sur le sol du 1er siècle, foulé par Jésus, Marie, les Apôtres.
Un escalier vraisemblablement emprunté par Jésus le Vendredi Saint La prison probable de Jésus et l’escalier extérieur qu’il a très certainement descendu lui-même.
Au-dessus, dans une église moderne, nous célébrons l’Eucharistie.

TSte2009-71 TSte2009-72 TSte2009-70
TSte2009-69 TSte2009-68

Dîner à la « Maison d’Abraham », puis nous partons pour le Mont des Oliviers où tous les pèlerins se retrouvent à nouveau.
A la nuit tombante, nous célébrons la Passion. Une grande croix est dressée, drapée d’un tissu rouge qui flotte au vent, et illuminée de projecteurs. Prière, recueillement, enseignement par Monseigneur Rivière.

TSte2009-49 TSte2009-50

29 juillet

Nous nous retrouvons au même lieu pour y fêter la résurrection. Un tissu blanc remplace celui de la veille sur la croix. La Messe est présidée par le Cardinal Vingt-Trois.

TSte2009-51 TSte2009-52
TSte2009-53 TSte2009-73

Puis, nous partons vers le Palais des Nations pour le second colloque, avec tous les pèlerins. Un table ronde réunie professeurs, universitaires, journalistes et cinéastes, après un accueil d’un representant du gouvernement d’Israël et beaucoup de congratulations. Thème : « Comment vivre ensemble ? »

Pour notre diocèse d’Evry, l’après-midi est consacré aux visites du Mont de l’Ascension, du Carmel du Pater, de l’Eleona et de « Dominus Flevit ».

JPEG - 22.5 ko
Mont de l’Ascension
JPEG - 22.3 ko
emprunte du pied de Jésus
TSte2009-75 TSte2009-74

Près de cette église qui domine Jérusalem, c’est encore l’occasion d’un temps d’oraison silencieuse. Chacun l’organise comme bon lui semble.
Plusieurs en profitent pour demander le sacrement de réconciliation et/ou pour retrouver l’un des aumôniers pour un temps d’accompagnement spirituel.
Chacun est libre du reste de son après-midi : la plupart retourne au Saint-Sépulcre, déjà visité la veille, pour se recueillir au calvaire et au tombeau de Jésus.

TSte2009-80 TSte2009-79
JPEG - 21.4 ko
...dans les pas de Jésus...
JPEG - 31.9 ko
les souks de Jérusalem

Sans oublier un temps pour l’achat des cadeaux et une promenade dans le labyrinthe des souks.

30 juillet

Dernières visites à Jérusalem (le Cénacle, l’église de la Dormition), et nous prenons notre car vers Tel Aviv, via Abu Gosh (l’un des lieux possibles d’Emmaüs), et Césarée Maritime : nous y évoquerons les événements décrits dans les Actes des Apôtres, Pierre, Paul, leur départ pour Rome, l’Eglise qui se répand dans la bassin méditerranéen.

JPEG - 27 ko
Abu Gosh ...
JPEG - 27.5 ko
... lieu possible d’Emmaüs

Et comme (pour une fois !) nous ne sommes pas pressés (notre avion décolle le 31 à 6h du matin !), une longue et merveilleuse baignade dans la Méditerranée « ravigote » tout le monde.

TSte2009-84 TSte2009-83

Le soir : repas et flânerie dans une ville en fête.
Arrivée à Tel Aviv vers 23h. Nous défaisons nos tapis de sol et nous transformons l’aéroport en dortoir jusqu’à 3h du matin, au grand dam des surveillants de cet espace. Il faut alors commencer les passages aux nombreux postes de sécurité. Certains se font fouiller et doivent déballer tout leur sac à dos ! (pas drôle du tout !!!)

TSte2009-85 TSte2009-46

Enfin, deux heures plus tard, et plusieurs postes de sécurité plus loin, tout le monde est prêt et a été admis à quitter Israël : il ne reste plus qu’une heure à attendre.

31 juillet

à 15h : arrivée à Roissy, après un changement d’avion à Prague et une nouvelle attente de 4h.

TSte2009-48 TSte2009-88

Fatigués ? Certes ! Qui le nierait !
Mais chacun garde au cœur des moments fabuleux de vie de groupe, de bonne humeur, d’enrichissements bibliques et humains, de rencontres avec nos frères de Terre Sainte qui vivent les difficultés et les humiliations de la guerre, de temps de prière et de rencontres intimes avec le Seigneur.

TSte2009-89

Église en bois Notre-Dame de la Nativité
et les Journées du Patrimoine
au séminaire orthodoxe d’Épinay sous Sénart

La Croix