Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil
Donner en ligne

Accueil > Découvrir l’Église en Essonne > Maisons d’accueil > En savoir plus sur... > Dominicaines de Béthanie

Dominicaines de Béthanie

Une communauté de Dominicaines de Béthanie existe dans le diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes

Qui sont-elles ? D’où viennent-elles ?

La Congrégation des Dominicaines de Béthanie a été fondée en 1866 par le Père Marie Jean Joseph Lataste, dominicain.
Prêchant en 1864 une retraite aux détenues de la prison centrale de Cadillac (France), il découvrit en elles les merveilleux effets de la grâce et, en certaines, un réel appel à se donner à Dieu dans une vie consacrée.
C’est dans cette prison, devant le Saint Sacrement exposé, qu’il reçut l’inspiration de fonder une nouvelle famille religieuse où toutes les soeurs, quel que soit leur passé, seraient unies dans un même amour et une même consécration, témoignant par là que " pour se donner à nous, Dieu ne regarde pas ce que nous avons été, mais ce que nous sommes ".
Comme leur fondateur, le Père Lataste, " elles espèrent contre toute espérance " que " là où le péché a abondé, la grâce peut surabonder " et elles croient que " les très grands pécheurs ont en eux ce qui fait les plus grands saints ".

Dans la Congrégation des Dominicaines de Béthanie, constituée par des soeurs de passé différents, les unes converties, les autres préservées des expériences du mal dans ses formes les plus extrêmes parfois, chacune vit un mystère d’espérance et de résurrection. L’unité de Béthanie est fondée en cette foi et cette expérience de la toute-puissance de la grâce. Chacune respecte la plus grande discrétion quant à son passé et ne connaît pas celui de ses sœurs.

Rassemblées par la miséricorde de Dieu, ensemble elles témoignent que l’amour du Christ a cette puissance de transformer et de renouveler une vie. Tel est notre service d’Eglise à titre institutionnel.
Confiantes en cette miséricorde recréatrice, elles s’engagent à suivre le Christ jusqu’à la mort. Elles font profession de vivre pauvres, chastes et obéissantes dans une communauté fraternelle. Cela exige un climat contemplatif de silence et d’adoration, une vie de prière personnelle et communautaire à l’écoute de la Parole.

Le couvent de St Sulpice de Favières compte actuellement 18 soeurs. Il fait partie de la Congrégation des Dominicaines de Béthanie qui existe dans quatre pays avec sept maisons et compte 145 sœurs.
Comme il est dit plus haut, notre service d’Eglise, et donc notre service dans le diocèse, est de témoigner que l’amour du Christ a la puissance de transformer une vie.

La communauté est une présence de prière, de contemplation, d’adoration, de miséricorde.
De l’intensité de la prière et de la vie fraternelle, découlera la vigueur apostolique de la communauté. _ Ensemble, les soeurs ne cesseront de chercher comment annoncer le message de Béthanie et comment le transmettre à celles qui n’ont plus d’espérance.

Deux sœurs de St Sulpice de Favières vont régulièrement visiter les détenues de la prison centrale de Rennes.
De nombreux contacts sont créés à St Sulpice de Favières, notamment avec ceux qui participent à la liturgie des sœurs.

Comment se déroulent nos journées

Nos journées sont partagées entre la prière personnelle et communautaire (notamment la liturgie), l’adoration du Saint Sacrement, les rencontres communautaires, un temps d’étude, le travail à l’intérieur, des moments de détente.

Horaire des offices liturgiques ouverts au public

- En semaine :
Laudes 7h
Eucharistie : habituellement 11h30
Vêpres 18h10
Office des lectures ou vigiles 20h30

- Le dimanche :
Laudes 9h
Eucharistie 9h30
Vêpres 18h10
Office des lectures ou vigiles 20h30


Pour nous contacter, pour renseignements et détails :
Tél. 01 64 58 54 13 - demander la Soeur Prieure
ou par correspondance adressée à la Soeur Prieure - 1 route de Guillerville - 91910 - St Sulpice de Favières

Dimanche des Rameaux - Émotions au cœur de la Foi
Une vidéo du Jour du Seigneur

La Croix