Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Le billet Net du lundi > Les mains de la Vierge d’Ephèse

Les mains de la Vierge d’Ephèse

Dans la maison de la Vierge à Ephèse, sa statue n’a plus de mains.
Des soldats, lors d’une guerre, la jetèrent à la rivière et elle en perdit les mains…
Les mains de la Vierge !
L’enfant Jésus fut livré à ces mains-là !
Le cadavre de Jésus fut recueilli par ces mains-là !
Ephèse…
La ville fait prendre conscience du temps qui passe.
Du temple d’Artémis, la déesse de la fécondité, il ne reste qu’une colonne.
De la première ville, il ne reste que quelques pierres.
De la deuxième ville, il ne reste que des vestiges.
Elle s’est appelée Hagios Théologos, Ayasuluk ;
Aujourd’hui, elle s’appelle Selçuk.

Luc y eut, dit-on, son tombeau…ainsi que Jean.
La Vierge s’y endormit.
C’est sur des révélations d’une femme de Westphalie en 1772
que « sa » maison fut retrouvée.
Cette maison est solide… mais elle fut « soigneusement restaurée » en 1951.

L’énorme basilique de Saint Jean est écroulée.
Il ne reste presque rien de celle du Concile d’Ephèse (431)…

Il est vrai que l’on peut deviner le marché où Paul, Prisca et Aquila vendirent leurs tentes…
Et le grand amphithéâtre -25 000 places- où Paul comparut…
Mais au temps de Paul, il était tout petit (l’actuel fut construit au 2ème siècle).
Les pierres disparaissent : les lieux de Parole demeurent.
Pour beaucoup, Ephèse dit la fragilité de la vie humaine et la mort.
Pour beaucoup, Ephèse dit une Parole plus forte que la mort.
Un oui de l’humanité qui a besoin de toutes les mains de l’histoire.

+ Mgr Michel Dubost
Évêque d’Évry - Corbeil-Essonnes
le 12 février 2009

Télécharger le texte

Comment faire durer mon couple ?
en lien avec le synode sur la famille à Rome
Une vidéo du Jour du Seigneur En 2 minutes, le P. Cédric Burgun, prêtre de la Communauté de l’Emmanuel, vous délivre sa recette de l’amour durable, inspirée du pape François. 3 ingrédients suffisent !

La Croix