Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Actualité, agenda, événements > Le billet Net du lundi > Les défis de la rentrée

Les défis de la rentrée


En dix ans, notre monde quotidien a changé…
Deux évènements importants ont marqué notre quotidien :
- La naissance de Google (le verbe voulait dire rechercher sur internet) : en dix ans, ce moteur de recherche a bouleversé le monde des médias (en modifiant la répartition de la publicité), l’éducation (en permettant d’accéder immédiatement à d’innombrables documents, sans pour autant dire quelque chose de leur validité), la vie sociale (en gardant facilement les traces du passé), etc…
- L’apparition en Finlande des premières sonneries téléchargeables sur les portables. Certes, les portables existaient avant, mais depuis, ils sont devenus communs –chaque mois, en Chine ou en Inde, il y 5 000 000 de clients supplémentaires-…

D’un seul coup, le monde se rétrécit. Une blague, une jolie photo, un reportage font le tour de la planète en quelques secondes.
Les communautés se construisent sur d’autres principes que sur la proximité. Les familles peuvent se resserrer…voire s’enfermer sur elles-mêmes.

Voici une année qui commence.
Nous avons à faire face à de nombreux défis : le renouvellement de notre écoute de la Parole de Dieu, l’accueil des étrangers, la dynamisation de nos liturgies, le redressement de nos finances, la formation… Que sais-je ?
Mais il nous faut faire face à ces défis dans un nouveau monde.
La manière compte… et elle dit notre volonté de témoigner, non dans le rêve du passé, mais dans l’actualité de l’amour de Dieu !

+ Mgr Michel Dubost
Évêque d’Évry - Corbeil-Essonnes
Le 7 septembre 2009

Télécharger le texte

Comment faire durer mon couple ?
en lien avec le synode sur la famille à Rome
Une vidéo du Jour du Seigneur En 2 minutes, le P. Cédric Burgun, prêtre de la Communauté de l’Emmanuel, vous délivre sa recette de l’amour durable, inspirée du pape François. 3 ingrédients suffisent !

La Croix