Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil
Donner en ligne

Accueil > Découvrir l’Église en Essonne > Les finances > Saviez-vous que...

Saviez-vous que...

- L’Église catholique ne vit que de dons. Ce sont les catholiques eux-mêmes qui la font vivre,

- Chaque diocèse dispose d’une Association Diocésaine, seule entité juridique reconnue par l’État, et qui, sous la responsabilité de l’évêque, a la charge de tous les frais (personnel, immobilier...)

- Tous les édifices qui appartenaient à l’Église avant 1905 sont devenus propriété de l’État ou de la commune. Ils sont mis à disposition du culte catholique.
- Tout ce qui a été construit depuis 1905 est propriété de l’Église et donc à sa charge. Par exemple certains de nos relais paroissiaux, la cathédrale d’Évry...

- Les congrégations religieuses, les mouvements spirituels, les associations de fidèles, les associations caritatives ont leurs propres ressources et leur gestion propre, par exemple le Secours Catholique, la Conférence St Vincent de Paul, le CCFD...

- Dans le diocèse d’Évry
l’offrande de messe est de 20 € ;
la neuvaine : 180 € ;
le trentain grégorien : 600 €.

- Le casuel est la participation des familles lors de cérémonies demandées à l’Église. 60% des quêtes et casuels participent au fonctionnement des paroisses
Casuel pour un baptême : 50€
Casuel pour un mariage : 200€ (pour un paroissien) et 400€ (pour des personnes extérieures au secteur)
Casuel pour des funérailles : 200€

- Le denier du culte et les offrandes de messes soutiennent l’Association Diocésaine.
( A.D.E.C.E.)

- Vous pouvez aussi participer par des dons ou legs

NON

- L’Église n’est pas riche

- Elle ne reçoit aucune subvention du Vatican. Par contre, les catholiques du monde entier alimentent les finances du Vatican au travers de la quête annuelle, dite "Denier de Saint-Pierre". Il faut savoir que le Vatican est surtout riche d’un important patrimoine immobilier et culturel, beaucoup moins en espèces sonnantes et trébuchantes.

- Les prêtres ne sont pas payés par l’État (hormis en Alsace et Lorraine, diocèses concordataires)

- Les prêtres ne sont pas riches. Ils vivent du traitement que leur verse le diocèse, soit environ 800 €, quel que soit leur âge ou leur responsabilité.

Dimanche des Rameaux - Émotions au cœur de la Foi
Une vidéo du Jour du Seigneur

La Croix