Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Célébrer, prier, étapes de la vie > Communautés > Filles de Jésus de Kermaria

Filles de Jésus de Kermaria

Qui sommes-nous ?

Nous sommes une communauté de trois soeurs retraitées, membres de la Congrégation apostolique des Filles de Jésus de Kermaria, fondée à Bignan, petit centre rural sis en plein coeur de la Bretagne, dans le diocèse de Vannes.

Un demi-siècle sépare l’engagement des cinq premières Filles de Jésus en 1834 du projet conçu par le Père Pierre Noury, pasteur de la paroisse à partir de 1770. Celui-ci ne peut réaliser son projet car, en 1792, il choisit l’exil refusant de prêter serment à la Constitution civile du Clergé. Ce sera le Père Coéffic, alors curé de Bignan en 1821, qui réalisera le projet laissé par écrit par le Père Noury. Le texte manuscrit prévoit dans les détails " un projet d’établissement et de fondation d’une maison de piété et de bienfaisance dans le bourg de Bignan pour l’utilité générale tant spirituelle que temporelle de toute la paroisse et des environs " la Congrégation qui est née du feu de la Charité que Jésus est venu allumer sur la terre a pour raison d’être et mission " Honorer l’Humanité Sainte du Fils de Dieu en suivant Jésus dans son mystère d’Incarnation, s’efforçant d’imiter ses vertus ".
Les fondations dans les paroisses se multipliant rapidement, une Maison-Mère est à chercher hors de Bignan devenu trop étroit. Ce sera à 8km de là qu’une grande lande va devenir " Kermaria ". En 1860, Mère Marie de St Charles, avec la collaboration de Soeurs et de personnes des environs, commence l’édification de la Maison-Mère ; très vite s’élève la Chapelle qui sera dédiée à Saint Joseph choisi pour père et protecteur de le Congrégation.

Kermaria, en plus d’être la Maison-Mère, devient un centre de dévotion à Saint Joseph. Tout au long des années, nombreux sont les pèlerins qui viennent le prier en ce lieu, mais c’est surtout en ses fêtes du 19 mars et du 1er mai, journées de pèlerinage, qu’une foule nombreuse se rassemble pour le prier, surtout le remercier, implorer sa protection et confier les familles à son intercession.

Dans la ligne des origines, les Filles de Jésus de Kermaria cherchent à vivre de l’Esprit de Nazareth, le nom même de Kermaria. (Kermaria en breton signifie village de Marie, c’est le nom donné à la Maison-Mère). La construction de la chapelle pour le culte de St Joseph en sont des signes visibles.

Au cours de son histoire...
... la Congrégation a traversé bien des épreuves souvent décisives pour sa survie. Entre autres, à partir de 1902, les événements politiques français sont tragiques et menacent de disparition les Congrégations religieuses. A cette date, la Congrégation comptait un millier de soeurs et 134 écoles. En juin 1902, 80 communautés de Filles de Jésus furent fermées en 48 heures, 500 soeurs furent chassées. Devant une fermeture forcée, c’était l’alternative : rester sur place ou émigrer, les Filles de Jésus choisirent les deux solutions, c’est-à-dire à la fois l’exode et la clandestinité par la sécularisation, des centaines de soeurs choisirent l’exil. " Courage, confiance et abandon ! nous sommes à Dieu ! Il aura soin de nous, pourvu que nous soyons des âmes de foi, des âmes généreuses sous la Croix ! ". C’est en ces termes que la Mère Générale, Sr Marie de Sainte Blandine, encourageait ses soeurs à faire face à la crise de 1902. Les Filles de Jésus deviennent Belges, Anglaises, Canadiennes, Américaines, c’est le début de l’internationalité

Les départs à l’étranger ont favorisé le développement de la Congrégation ; celle-ci connaît une période d’accroissement 1920-1950, malgré les bouleversements des deux guerres mondiales qui n’ont pas ralenti le rythme.

A partir des années 50, une autre étape commence.En réponse à l’appel de l’Eglise pour les " Missions lointaines " de nouveaux champs apostoliques s’ouvrent successivement en Afrique : Cameroun, République Démocratique du Congo. Aux Antilles : Dominica, Haïti, Jamaïque. En Amérique Latine : Honduras, Colombie et Chili. Dans ces pays, des jeunes ont assumé notre charisme et l’inculturèrent parmi leur peuple.

Animées de l’esprit de nos fondateurs, là où nous sommes envoyées en communauté, enracinées dans un peuple, nous vivons proches des gens, en toute simplicité, collaborant à l’annonce de l’Evangile, essayant de lire les signes du Royaume qui grandit et de prendre une part active à la vie des " Eglise locales ". Collaborant selon nos moyens à la promotion de tous avec une tendresse particulière pour les plus pauvres.

Nous sommes actuellement 1 500 Soeurs dans 13 pays

- En Essonne
10 rue du Docteur Schweitzer
Cité des Tournelles - 91330 YERRES
Tél. : 01 69 49 11 50

- Maison-Mère de la Congrégation des Filles de Jésus
Kermaria-Plumelin - 56509 Locminé Cedex
Tél. : 02 97 61 01 00

- Maison Généralice
11 rue d’Arras - 75005 Paris
Tel / 01 46 33 32 68

- Maison Provinciale France-Belgique
17 Boulevard Magenta
B.P. 757 - 35010 Rennes Cedex
Tél. 02 99 30 02 23

- Maison Vice-provinciale Paris-Belgique
27 rue Maximilien Robespierre
92130 Issy-les-Moulineaux
Tél. 01 46 42 58 36

Mgr Michel Pansard
  • Biographie de Mgr Pansard

  • Editos

  • Homélies

  • Articles divers

  • Les Conseils de l'Evêque


  • Édito pour l'Avent

    Redressez-vous et relevez la tête car votre rédemption est proche ! (Évangile du 1° dimanche de l’avent Lc 21) L’hiver est là avec sa grisaille et sa froidure qui nous entraînent à nous mettre à (...)


  • Interview de Mgr Pansard

    Dans une longue interview, Mgr Michel Pansard partage ses impressions sur sa première année dans le diocèse d’Évry – Corbeil-Essonnes. Il présente les principaux axes pastoraux pour les années à venir, (...)


  • Nominations 2018

    Monseigneur Pansard, évêque d’Évry-Corbeil-Essonnes, publie les nominations pour la rentrée pastorale de 2018.


Prier avec le Pape François
En décembre, le Pape appelle à prier pour le service de la transmission de la foi.
La Croix