Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Célébrer, prier, étapes de la vie > Baptême, mariage, ... sacrements > Le baptême

Célébrer

Le baptême


Demander un certificat de baptême
- pour être parrain ou marraine : prenez directement contact avec la paroisse où vous avez été baptisé. Coordonnées ci-dessous.
- pour vous marier : c’est la paroisse qui instruit le dossier de mariage qui doit en faire la demande. Un certificat remis par vous à cette paroisse ne sera pas considéré comme valide.

Un sacrement Pour qui ? Pour quoi ? Comment cela se passe t’il ?
Et après ? Cela a t’il un coût ? Le baptême pardonne-t-il les péchés ?
Catéchisme de l’Eglise Liens - Bibliographie Contacts sur notre diocèse

Plongés dans la vie de Dieu par le baptême

"Allez ! De toutes les nations faites des disciples :
baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit"
Mt 28, 19

Le sacrement

Jésus n’a pas baptisé lui-même mais il a donné l’ordre à ses disciples de baptiser. Depuis les origines du christianisme, le baptême est la porte d’entrée dans la communauté des chrétiens.
Baptisés, nous sommes :
- membres de l’Église, la communauté des disciples de Jésus ;
- morts à tout ce qui nous éloigne de Dieu et renés à une vie nouvelle, la vie même de Dieu ;
- pleinement adoptés comme filles et fils de Dieu, choisis et aimés par Lui.
- appelés à vivre en chrétiens, sur ce chemin, il nous faudra approfondir notre connaissance de Jésus et de la communauté chrétienne et, le temps venu, parfaire notre initiation chrétienne avec les sacrements de la confirmation et de l’Eucharistie.


Qui peut-être baptisé ?

Tout homme, toute femme peut être baptisé.
- Classiquement dans nos pays de vieille chrétienté, on baptise les petits enfants, ce choix signifie la gratuité du don de Dieu donné dès le début de la vie, à la demande des parents qui veulent le meilleur pour leur enfant, la vie même de Dieu ;
- De plus en plus les enfants, les jeunes et les adultes, à leur demande. L’Eglise tient dans ce cas à ce qu’il s’agisse d’une démarche vraiment libre, c’est pourquoi elle préfère ne pas baptiser entre 2 et 7 ans afin de faire mûrir la démarche de l’enfant... jusqu’à ce qu’il s’associe pleinement à la démarche.


Comment cela se passe-t-il ?

Quand et où
→ Pour les petits enfants à l’église, avec un cheminement depuis la porte où l’enfant est accueilli, au baptistère où on le baptise et à l’autel où on signe les registres, en signe aussi de sa première communion à laquelle le baptême l’engage. Selon les communautés, le baptême a lieu pendant ou après la messe paroissiale, c’est la communauté qui accueille dans la joie un nouveau membre ;
→ Pour les enfants et les jeunes, également à l’église mais le plus souvent au cours d’une messe où le baptême est célébré en commun pour l’ensemble des enfants et/ou des jeunes qui se sont préparés ensemble ;
→ Pour les adultes, à l’église, dans la nuit de Pâques au coeur de laquelle le baptême et parfois la confirmation et l’Eucharistie des catéchumènes sont célébrés. Souvent dans notre diocèse, seul le baptême est célébré dans la nuit de Pâques, la confirmation et la première communion sont célébrées par l’évêque à la Pentecôte, à la cathédrale ;

Une préparation pour chacun :
Le baptême, porte d’entrée des sacrements de l’Eglise, est un grand cadeau que Dieu fait à celles et ceux qui le reçoivent, pour bien le recevoir, une préparation est nécessaire
→ Pour le baptême des petits enfants, une préparation est proposée aux parents et, si possible aussi aux parrains et marraines, selon des modalités différentes selon nos secteurs pastoraux, avec toujours des temps d’échange entre parents, de rencontre avec le prêtre ou le diacre qui baptise et de préparation concrète de la célébration
→ Les enfants, à partir de 7 ans, et les jeunes du collège et de l’aumônerie, se préparent en groupe, en parallèle avec le catéchisme ou l’aumônerie. Pour les jeunes qui ne seraient pas en lien avec une aumônerie, un service diocésain peut les accueillir.
→ Les adultes se préparent dans le cadre du catéchuménat des adultes, avec une double pédagogie basée sur des temps de partage en groupe et un accompagnement personnalisé. Ce temps de préparation, environ deux ans sur notre diocèse, souvent très riche, permet d’apprendre à connaitre Jésus, à travers la Bible, de découvrir la foi chrétienne et ce à quoi elle engage, de s’initier à la prière chrétienne avec une communauté, il est marqué par des étapes liturgiques célébrées avec la communauté du diocèse ou de la paroisse locale.
→ Les enfants, jeunes ou adultes handicapés sont évidemment accueillis de grand cœur par l’Eglise, une préparation spéciale est proposée.

Comment cela se passe-t-il ?
→ Le geste fondamental du baptême est un geste d’eau, au baptistère. Le prêtre ou le diacre verse de l’eau sur le front du baptisé en disant « Je te baptise, c’est-à-dire je te plonge, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit », ou, pour les jeunes enfants quand cela est possible avec le très beau geste de la triple immersion.
→ Puis le baptisé est marqué d’une onction de Saint Chrême, une huile consacrée par l’évêque dans la semaine sainte, ou bien, s’il est adulte, il est aussitôt confirmé avec également une onction de Saint Chrême, signe de consécration au service de Dieu et de son Royaume et d’engagement dans la fidélité et avec courage dans le combat de la vie chrétienne.
→ On lui remet ensuite un vêtement blanc, aussi enveloppant que possible, en signe de sa nouvelle condition de fils ou fille de Dieu, littéralement revêtu du Christ.
→ Son parrain et sa marraine reçoivent ensuite le cierge de baptême, allumé au cierge pascal, signe de la présence au milieu de l’Eglise du Christ ressuscité, et, sauf si l’enfant est trop petit auquel cas cela se fera plus tard, le remet à son/sa filleul(e).

Choisir un parrain, une marraine
C’est l’Église qui a institué le parrainage, maintenant repris par de nombreuses institutions. Le parrain et la marraine sont là pour accompagner le baptisé dans sa vie humaine et spirituelle. C’est donc une mission de confiance, un engagement qui suppose un lien d’amitié et un partage de la foi chrétienne.
→ Pour les petits enfants, le parrain et la marraine sont choisis par les parents. L’Église demande pour le parrain ou la marraine qu’ils aient 16 ans révolus, qu’ils soient baptisés, confirmés, aient fait leur première communion et mènent une vie en conformité avec les exigences de l’Evangile. On veillera en tous cas à ce qu’un au moins des parrains/marraines soit pour le (la) baptisé(e) un véritable accompagnateur dans sa vie chrétienne.
→ Pour les enfants, les jeunes et les adultes, les missions et conditions sont équivalentes. Il peut être bon, notamment lorsque la famille n’est pas insérée dans un réseau chrétien et qu’il est difficile de trouver un parrain ou une marraine chrétien que la communauté délègue un de ses membres actifs pour accompagner comme parrain ou marraine le nouveau baptisé.
→ Un des deux, parrain ou marraine n’est pas baptisé. Dans ce cas, il pourra être associé à la célébration, notamment à la signature des registres au titre de « témoin ». Le parrain ou la marraine non baptisé peut évidemment remplir une des « deux » missions du parrain ou de la marraine de baptême, l’accompagnement humain, affectif, relationnel. En principe le témoin est un fidèle du Christ non catholique…l’ami doit signer en dessous de l’autre parrain… La dimension spirituelle du parrainage baptismal nécessite qu’au moins l’un des deux soit chrétien et désireux d’accompagner le nouveau baptisé dans sa vie spirituelle.

S’il/elle est baptisé(e) dans une autre confession que l’église catholique, il est bon de discerner au cas par cas en en parlant avec le prêtre ou le diacre qui célébreront.
Certaines paroisses demanderont un certificat de baptême et/ou de confirmation pour le parrain et la marraine. Il est disponible dans la paroisse ou le diocèse où ils ont été baptisés, le plus simple, le plus souvent est de se munir des livrets de famille catholique de la famille d’origine des parrains et marraines où sont en principe reportées les mentions des sacrements reçus !


Et après ?

Le baptême, porte d’entrée dans la vie chrétienne, n’est pas un rite magique. La vie de Dieu, reçue au jour du baptême, devra être nourrie. C’est la raison pour laquelle l’Eglise demande aux parents de s’engager à catéchiser leurs enfants. Le baptême « appelle » les autres sacrements de l’initiation chrétienne : confirmation et eucharistie, célébrés à la suite pour les adultes ou de manière différée pour les plus jeunes. Un baptême sans première communion est un peu comme une plante qui n’est pas nourrie, et qui à terme elle s’étiole. L’Eucharistie est la nourriture ordinaire, et en même temps extraordinaire, du chrétien, c’est pourquoi il est assez peu concevable de baptiser un enfant sans perspective de communion. De multiples propositions sont offertes par nos communautés, pour chaque âge, pour permettre au baptême de s’épanouir dans une vie de foi dans l’Eglise.

Combien cela coûte-t-il ?

Rien, le don de Dieu est absolument gratuit....mais il est important de penser à la vie matérielle des prêtres et de la communauté chrétienne à l’occasion de l’entrée d’un nouveau membre ; nos équipes vous donneront un montant toujours indicatif.


Le baptême pardonne-t-il les péchés ?

Le baptême pardonne-t-il les péchés ?
Oui c’est même l’un de ses plus beaux fruits. Le baptême lave, réintroduit dans la pleine communion avec Dieu. C’est la raison pour laquelle avant de recevoir le baptême, on ne se confesse pas ; la confession, ou réconciliation est précisément le sacrement qui nous fait retrouver la grâce, la fraîcheur de notre baptême.


Ce que dit le catéchisme de l’Eglise catholique sur le baptême

La grâce, en d’autres termes dont gratuit, du sacrement du baptême est multiple : le baptême
- remet tous les péchés
- fait du baptisé une « création nouvelle », étincelant de l’amour de Dieu, auquel il est comme « rené »
- incorpore à l’Église, pas comme une adhésion à une association, un syndicat, mais réellement en faisant de chaque baptisé un membre du grand corps, solidaire dont tous les chrétiens sont les membres et le Christ est la tête
- relie tous les chrétiens, par un lien très fort. Le baptême est commun à toutes les églises qui baptisent « au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit », catholiques, orthodoxes et une grande majorité des églises protestantes
- marque le baptisé d’un « sceau » indélébile. On ne peut pas effacer son baptême, quand on est baptisé, on l’est pour toujours car Dieu ne renie jamais ses promesses.


Liens

- Site portail de la liturgie catholique
- Site du Cybercuré (Foire aux questions)
- Site de publications de Croire

Bibliographie

- Catéchisme de l’Eglise catholique
- Théo, encyclopédie catholique
- Rituel du baptême
- Repères diocésains pour le baptême - 2015


Contacts sur notre diocèse

Service du Catéchuménat (baptême des adultes)
Pour en savoir plus sur ce service, suivez le lien
Service de la catéchèse (baptême des enfants de 8 à 11ans)
Pour en savoir plus sur ce service, suivez le lien
Service de l’AEP (baptême des adolescents)
Pour en savoir plus sur ce service, suivez le lien

Témoignages de Roselyne et de l’entourage du père Hamel
Une vidéo du Jour du Seigneur
La Croix