Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Découvrir l’Église en Essonne > Les finances, quêtes, Denier, legs... > Quêtes demandées par l’Eglise en Essonne

Actualité

Quêtes demandées par l’Eglise en Essonne

Quête impérée

( Voir argumentaires plus bas)

2020

- 28 et 29 mars (3e dimanche de Carême)
Campagne et collecte du C.C.F.D.
- 4 et 5 avril - (Rameaux - JMJ) - Pastorale des Jeunes et Aumônerie de l’Enseignement Public (Anciennement AEP en décembre)
- 10 avril (Vendredi Saint) - Église en Terre Sainte
- 2 et 3 mai (4ème dimanche de Pâques) - Journée mondiale des Vocations
- 23 et 24 mai (WE après l’Ascension) - Journée mondiale de la Communication
- 27 et 28 juin - Services d’animation de l’Église Saint Siège
- 5 et 6 septembre - Catéchèse de l’enfance
- 26 et 27 septembre - Formations des laïcs en responsabilités, des diacres, des prêtres
- 17 et 18 octobre (Avant dernier dimanche d’octobre) - Journée mondiale des missions
- 14 et 15 novembre (3e dimanche nov) - Secours catholique
- 28 et 29 novembre (1er dimanche Avent ) - Chantiers du Cardinal
- 24-25 décembre - Noël - Prêtres âgés et en maison de retraite

Télécharger la liste des quêtes impérées pour 2020

( ----------)

Rappel :
- La quête effectuée lors des célébrations de Confirmation est destinée à la formation des animateurs pastoraux.
- La quête effectuée lors des célébrations d’Ordination est destinée au Service diocésain des Vocations.

( ----------)

Argumentaires

- 28 et 29 mars (3e dimanche de Carême) - Campagne et collecte du C.C.F.D.
Tout-au-long du Carême, l’équipe du CCFD-Terre Solidaire de votre paroisse vous a présenté des thématiques en lien avec l’écologie intégrale : le droit à la terre, l’agro-écologie comme modèle agricole alternatif, l’égalité entre les femmes et les hommes, l’accès à l’eau pour bien commun.
Depuis bientôt 60 ans le CCFD-Terre solidaire travaille et agit sur les causes de la faim par la promotion d’un développement humain intégral. Il s’appuie sur plus de 500 organisations locales dans les pays les plus pauvres et finance 681 projets dans 69 pays qui répondent avec les moyens adaptés à la population locale aux problèmes qu’elle rencontre. Ce qui représente 2.5 millions de bénéficiaires !
Comme nous le rappelle le pape François : « La conversion écologique requise pour créer un dynamisme de changement durable est aussi une conversion communautaire » (Laudato Si’, 219).
En ce 5ème dimanche de Carême, le CCFD-Terre Solidaire fait appel à votre générosité par une collecte auprès des chrétiens pour agir contre la faim et pour une écologie intégrale. Nous pouvons tous participer au Temps des solutions là où nous vivons. Nous pouvons tous apporter notre contribution pour soutenir des actions dans le monde entier.
Un grand merci pour votre participation généreuse.

- 10 avril (Vendredi Saint) - Collecte pour la Terre Sainte :
l’Église universelle « accomplit un acte de restitution »

Une lettre du cardinal Leonardo Sandri

Lorsque « l’Église universelle » « s’engage à exprimer sa solidarité, y compris économique, avec Jérusalem », elle « accomplit un acte de restitution : de Jérusalem, toute l’Église a en effet reçu le don et la joie de l’Évangile et du Salut en Jésus-Christ », écrit le préfet de la Congrégation pour les Églises orientales le cardinal Leonardo Sandri dans une lettre appelant à soutenir une collecte traditionnelle pour la Terre Sainte.

La lettre a été écrite le Mercredi des Cendres, 26 février 2020, et publiée ce mercredi 4 mars.

Cette collecte « pro Terra Sancta » a été organisée à l’origine à la demande de saint pape Paul VI. Elle a lieu le Vendredi Saint dans toutes les églises du monde. Elle fait partie des activités de la Custodie franciscaine de Terre Sainte visant à la conservation et à la revitalisation des lieux du christianisme en Terre de Jésus et dans tout le Moyen-Orient ainsi qu’au soutien de la minorité chrétienne, de la mise en valeur des sanctuaires, de la liturgie dans les lieux de culte, des travaux apostoliques et de l’assistance aux pèlerins.
Dans sa lettre, le cardinal argentin rappelle que « la Terre sainte, en particulier la communauté chrétienne qui y réside, a toujours occupé une place importante et spéciale au cœur de l’Église universelle ».
Rappelant « les épreuves que l’Église vivant en Terre sainte et dans tout le Moyen-Orient a traversées au cours des siècles », le cardinal Sandri souligne que «  ces épreuves ne sont pas encore terminées ».
« L’Église continue d’œuvrer pour sauvegarder la présence chrétienne et donner la parole à ceux qui ne l’ont pas », affirme le cardinal. Outre « le domaine pastoral et liturgique, qui est fondamental », elle « continue aussi à travailler sérieusement pour fournir une éducation de qualité à travers les écoles, qui est essentielle à la sauvegarde de l’identité chrétienne et à l’édification d’une coexistence fraternelle  ».
Grâce à la générosité des fidèles du monde entier, lit-on plus loin, « l’Église continue à mettre des logements à disposition des jeunes », « elle continue à fournir une aide matérielle concrète là où existent des formes de pauvreté endémique ».
Le préfet de la Congrégation pour les Églises orientales précise que « le soin des sanctuaires » « serait impossible sans la collecte pro Terra Sancta », et rappelle que « ce sont les lieux concrets qui préservent la mémoire de la Révélation divine, du mystère de l’Incarnation et de notre Rédemption », et qu’en « ces lieux, la communauté chrétienne locale trouve les racines de sa propre identité ».
À la fin de sa lettre, le cardinal Sandri transmet aux prêtres, aux consacrés et aux fidèles qui aspirent « au succès de la collecte » « la vive reconnaissance de notre Saint-Père le pape François  ».

Mgr Michel Pansard
Le Pape François vous invite à célébrer la Semaine Laudato Si’
La Croix