Le médecin et la loi au regard de la fin de vie La Clarté-Dieu | Le médecin et la loi au regard de la fin de vie

Le médecin et la loi au regard de la fin de vie

Pour les personnes dont le pronostic vital est engagé à court terme et dont les souffrances sont intolérables, les soins palliatifs, l’accompagnement, l’écoute, représentent la première exigence, mais toutes les personnes n’en bénéficient pas, ou pas assez. Alors, la société réagit en demandant l’autorisation d’une aide active à mourir. Cela se heurte au principe « tu ne tueras pas ».

L’euthanasie est exclue par le corps des soignants qui dit haut et fort qu’elle serait contraire au serment d’Hippocrate.

Le professeur Laurent Degos est riche d’une longue expérience médicale et humaine d’accompagnement des personnes en fin de vie, mais aussi de son expertise comme président fondateur de la Haute Autorité de Santé.

Dans la perspective du projet de loi 2024 sur la fin de vie, cette conférence aidera chacun à réfléchir à un débat qui n’est pas clos.

Avec Laurent DEGOS, professeur émérite d’hématologie, université Paris Cité.

Actualités du Diocèse

La Newsletter