Votre Diocèse

Actualités

Diaconat permanent : Vincent Toeppen ordonné aux Ulis.
Vocations

Diaconat permanent : Vincent Toeppen ordonné aux Ulis.

Vincent Toeppen sera ordonné diacre au Centre Jean XXIII des Ulis (3 place de la Liberté – 91940 LES ULIS), le samedi 1er juin 2024

Présentation de Vincent et Nadège Toeppen

Je m’appelle Vincent Koami TOEPPEN, 54 ans, marié à Nadège en 2003 à la paroisse St Mathieu de Bures, tous les deux, nous sommes originaires du Togo, nés de famille chrétienne. Nous avons deux filles (Anne- Ursulla 21 ans et Daniela 14 ans).

Je suis chef d’atelier Fabrication Spéciale chez BOUYGUES Construction et Nadège est agent administratif à la Mairie de Paris 14 .

Nous sommes arrivés en France respectivement en 2000 et 2001. Après quelques années à Paris, nous voici aux Ulis en 2006.

J’ai participé durant six ans à l’équipe animatrice de la paroisse des Ulis. Trois ans comme responsable de l’équipe de liaison des groupes de prières du renouveau charismatique de notre Diocèse.

Actuellement, je suis le berger du groupe de prière « Cœur de jésus » groupe de prière du renouveau charismatique de la paroisse des Ulis et membre de l’équipe liturgique de la paroisse :

Comment suis-je arrivé à accepter l’appel du Seigneur au diaconat ?

Le Père Prosper AKPEMADO qui me connaissait depuis le Togo pour mon engagement dans l’Eglise à travers de renouveau charismatique de mon diocèse : Diocèse de Kpalimé, est le premier à m’en parler en 2005 quand il était sur la paroisse de St Mathieu à Bures.

Des prêtres et des religieuses me proposaient de réfléchir sur le diaconat, mais gentiment je refusais sans avouer à quiconque que ce soit les raisons de mon refus.

Mes raisons sont simples.

La 1ere :

J’avais l’impression que les consacrés, les ministres ordonnés ne sont pas heureux dans leur ministère et moi qui suis un homme joyeux, j’avais peur d’échanger la grâce de la joie qui inonde mon cœur, l’enthousiasme pour le service du seigneur avec la tristesse.

La 2ème :

La peur de perdre ma liberté dans la manière dont je prie. Je n’avais qu’un seul rêve dans ma vie, celui de participer au plus grand rassemblement de louange charismatique des catholiques, libres de louer, de chanter, de danser, de lever les mains vers le ciel pour dire merci à Jésus.

La réalisation de ce rêve en 2017 au jubilé d’or du renouveau charismatique à Rome va me faire changer d’avis. J’ai vu des consacrés heureux, des religieuses, des prêtres heureux exprimant leur joie à travers la louange au Seigneur.

J’ai vu dans la Basilique St Pierre, des évêques tapant des mains pendant le Gloria. Des prêtres, diacres, religieux, religieuses bondir de joie sur le grand terrain à côté du Colisée. Alors je me suis dit que c’était possible de me lancer dans cette aventure.

Quelques mois plus tard c’est le Père Séverin GAKPE mon curé qui vient me dire :

As-tu réfléchi au diaconat ?

Pour la première fois, cette interrogation ne m’est plus insensible. Alors je me suis dit : « Alors que la volonté de Dieu soit faîte. »

J’ai appris durant tout mon temps de refus, que Dieu ne force pas, il a pris tout ce temps pour me préparer. À lui soit la gloire ! Merci à ma femme Nadège et mes filles pour leurs soutiens, à mon équipe d’accompagnement, au Père Gabriel NFONGBE qui m’a aidé dans le discernement de mon appel.

Vous êtes nombreux : prêtres, religieux, religieuses, amis et famille à me porter, en me donnant des conseils et en priant pour moi. Que le Seigneur Jésus achève en moi ce qu’il a commencé. Dans la joie du christ ressuscité !

Actualités du Diocèse

La Newsletter