Votre Diocèse

Actualités

Ordination diaconale de Séraphin NSUANDA.
Communication

Ordination diaconale de Séraphin NSUANDA.

Monsieur Séraphin NSUANDA sera ordonné diacre permanent pour le diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes le samedi 1er octobre , à 15h30, en l’église Saint-Clément d’Arpajon par Mgr Michel Pansard

Présentation d’Émilie et Séraphin NSUANDA

« Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! » : Matthieu 25 :35-36.

Quand j’entends ces paroles du Christ résonner en moi, ayant vécu pendant quelques années dans la précarité, je me souviens toujours de cet accueil qui nous a été offert,  ici dans ce diocèse, par Monseigneur Guy HERBULOT (paix à son âme), par le père Guy LABOUREL, prêtre d’Arpajon (paix à son âme), par Madame Goyita ÉPAILLARD, déléguée diocésaine de la pastorale des migrants (paix à son âme), par Monseigneur Michel DUBOST (Évêque émérite d’Évry), par Monsieur Étienne PRIMARD (fondateur de SNL Essonne) et toute sa famille et bien d’autres personnes encore car la liste est très longue…

Je suis Séraphin Kiama NSUANDA, j’aurai 63 ans le 15 octobre de cette année. Originaire de la République Démocratique du Congo, je suis arrivé en France en 1989 et dans le département de l’Essonne en 1992.Marié avec Émilie en 1992, nous habitons dans la commune d’Égly et avons quatre enfants (trois garçons et une fille) et deux petits enfants. Émilie est aide-soignante et travaille dans un EHPHAD. Je suis travailleur social. Après avoir exercé pendant plusieurs années en qualité d’éducateur spécialisé dans l’accompagnement social lié au logement au sein de l’association Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL) Essonne, je suis actuellement co-fondateur d’une entreprise d’insertion par l’activité économique (maçonnerie et peinture), encadrant technique et responsable de l’accompagnement socio-professionnel.

Nous avons exercé des engagements bénévoles dans notre vie quotidienne citoyenne avec plusieurs associations loi 1901 œuvrant en faveur de la solidarité et de l’entraide sans oublier les associations caritatives comme le secours catholique et le CCFD.
Dans le domaine de la pastorale, j’ai été investi pendant plusieurs années auprès du diocèse dans les équipes de la pastorale des migrants et de la coopération missionnaire.
Dans le secteur pastoral des 3 vallées, j’ai été animateur pastoral au service de l’Aumônerie de l’Enseignement Public (salarié du diocèse), membre de l’équipe de coordination de la catéchèse, du catéchuménat, de l’ACE, de la JOC, responsable et membre de l’équipe animatrice.
Actuellement, je suis membre de l’équipe animatrice du groupement paroissial d’Arpajon et de la préparation au mariage.

Mon appel à suivre « le Christ serviteur » date d’il y a une vingtaine d’années. Des années se sont écoulées, certaines circonstances de la vie ne m’ont pas permis d’y répondre, c’était l’occasion pour moi de tout esquiver, de trouver une excuse ; mais depuis six ans, l’heure du Seigneur a sonné et je ne peux plus me dérober. J’ai compris qu’il fallait cette fois répondre et dire : « oui, me voici Seigneur, je viens faire ta volonté ».

Je remercie à cet effet mon épouse pour son soutien et toutes les personnes qui ont fait partie et continuent de faire partie de ce cheminement.

Que d’événements vécus dans notre diocèse : l’inauguration de la cathédrale, la visite du Saint Père, le pape Jean Paul II, les différents synodes, les fêtes des peuples, les rassemblements des jeunes (Frat de Lourdes et de Jambville, pèlerinages à Chartres et Lisieux) sans oublier toutes les fêtes de rentrée de notre secteur et la fête annuelle de la « Saint Corbinien » …
Et voilà donc comment moi « l’enfant de l’exil » je suis devenu aujourd’hui « un manioc dans un champ de blé ». Considérant que le champ de blé en question pour nous c’est notre Église universelle et l’Église particulière de l’Essonne que je vais toujours servir sans oublier bien sûr la société dans laquelle nous vivons.

Que Dieu achève ce qu’il a lui-même initié…
Merci pour toutes vos pensées et prières.

Actualités du Diocèse

La Newsletter