Contact S'identifier
Diocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - AccueilDiocèse d'Evry - Corbeil Essonnes - Accueil

Catholiques en Essonne

Donner en ligne

Accueil > Découvrir l’Église en Essonne > Mouvements, services, solidarité > Pastorale Familiale > La vie des familles > Séparation, divorce, remariage, couple homosexuel

Séparation, divorce, remariage, couple homosexuel

La séparation, le divorce et le remariage

La séparation d’un couple entraîne beaucoup de souffrances et même quelque fois un sentiment de rejet de la part de leur entourage, même en milieu chrétien.
Selon la révélation biblique, l’alliance formée par l’homme et la femme dans un couple est considérée comme un don de Dieu : chacun est alors invité à faire tout son possible pour le vivre.
Pourtant, la vie commune n’est pas toujours possible et la séparation peut s’avérer un moindre mal par rapport à des souffrances démesurées si la vie en couple était poursuivie coûte que coûte. Il est bon alors de prendre conseil et, en l’absence d’une autre solution viable, d’envisager la décision de la séparation.
L’Église catholique admet qu’un couple marié par le sacrement soit amené à se séparer ou à divorcer civilement. Après le divorce, celui ou celle qui n’envisage pas de nouvelle union, peut tout à fait recevoir les sacrements de l’eucharistie et de la réconciliation.
Ce n’est pas la séparation, mais le remariage civil qui n’est pas accepté par l’Eglise catholique. En effet, l’engagement que chacun a pris devant Dieu vis-à-vis de l’autre dans son mariage sacramentel subsiste même dans la situation de séparation.
L’Eglise regarde les personnes divorcées avec attention, respect et entend leur manifester un vrai soutien.
A cet effet une commission a été mise en place sur le diocèse. Son rôle est de :
- Travailler à la mise en place, soit par secteur, soit par vicariat, une réflexion sur la question des personnes séparées, divorcées et des divorcées-remariées et de promouvoir un accueil et des initiatives.
- Créer où cela est possible, des groupes de paroles avec les personnes divorcées pour les aider à cheminer et à se reconstruire sous le regard de Dieu, avec les personnes divorcées remariées, pour favoriser leur nouvel équilibre familial et chrétien.
- Proposer un « temps de prière » à l’occasion d’une nouvelle union.
- Susciter une réflexion avec les enfants et les adolescents touchés par le divorce de leurs parents,ou dans le cadre de familles monoparentales ou recomposées.
- Organiser des temps forts diocésains tels que « journées spirituelles »
- Sensibiliser les équipes d’accueil paroissial, les prêtres, les diacres et les permanents en pastorale afin de voir comment rejoindre, accueillir et accompagner les personnes divorcées et divorcées remariées

Contact : 06 81 33 34 65 - courriel

AIDE POUR LES COUPLES EN DIFFICULTE

-  CLER
65 Bd de Clichy - 75009 Paris
01 48 74 87 60
Site
-  CANA
Sigolène Simar : 06 80 68 03 40
Site
-  AMOUR et VERITE
01 58 10 74 12
Site
-  FONDACIO
Maison Notre-Dame
23 rue de l’Ermitage - 78000 Versailles
01 30 83 03 60
Site
-  VIVRE et AIMER
06 31 29 40 01
Site

Aide après la séparation

Dans notre diocèse, il y a différents groupes de parole pour les divorcés. Vous pouvez y trouver écoute, partage et soutien auprès d’autres personnes ayant vécu elles aussi une séparation ou un divorce.
Contacts :
• Secteur de Corbeil Saint Germain
Emmanuel : 06 86 42 95 17
• Secteur de Savigny-Viry
Geneviève : 06 40 23 02 06
• Secteur de Montlhéry-Longpont
Michèle - 01 60 15 68 10
• Secteur de La Forêt-Montgeron
Michèle : 06 99 39 66 96
• Secteur de l’Yvette
Geneviève - 01 64 46 01 83
• Secteur de Dourdan et Limours
Jean-Marc 06 81 33 34 65
• Secteur des 3 Vallées-Arpajon
Jean-Marc 06 81 33 34 65
• Secteur de Massy-Verrière
Véronique : 01 60 12 19 06
• Secteur du Val d’Orge et de Brétigny
Michèle - 01 60 15 68 10
Pour tous les autres lieux d’habitation, prenez contact avec la commission divorcés 06 81 33 34 65 ou envoyez un courriel

Les chrétiens divorcés remariés

Les chrétiens divorcés remariés sont membres à part entière de la communauté chrétienne en vertu de leur baptême et de leur confirmation.
Ils sont invités à participer aux célébrations liturgiques et à participer activement à la vie de la communauté.
L’Église leur demande de ne pas communier parce que leur vie (en rupture d’alliance) n’est pas en pleine cohérence avec le don eucharistique (sacrement de l’alliance nouvelle).
Dans notre diocèse il existe un groupe pour les couples divorcés remariés.
Contact : Denis : 01 60 82 11 54

Un temps de prière à l’occasion d’une nouvelle union

L’Église est heureuse d’accueillir les couples qui demandent un temps de prière et de les accompagner dans ce moment important de leur existence.
Ils ne peuvent pas recevoir le sacrement de mariage, ayant déjà été mariés à l’Église, au moins pour l’un d’entre eux. Le sacrement de mariage est unique et il n’y a aucune possibilité de le renouveler.
L’Église les accueille pour prier et leur permettre de vivre ce moment sous le regard de Dieu.
L’Église demande, pour lever toute ambiguïté, de dissocier ce temps de prière du mariage civil. Pour préciser toutes ces questions, nous leur proposons de rencontrer des chrétiens afin d’échanger, voir ce qu’ils peuvent vivre à l’occasion de leur nouvel engagement.
Allez à l’accueil de votre Paroisse ou contactez
- Guy (prêtre) 01 60 12 40 26
- Jean-Marc : 06 81 33 34 65

La déclaration de nullité de mariage

L’Église peut reconnaître la nullité d’un mariage si les conditions pour qu’il y ait un véritable contrat n’étaient pas réunies. Elle constate ainsi que tel mariage n’a jamais été validement contracté. Ce constat éventuel peut avoir plusieurs causes :
• S’il est prouvé un manque de liberté pour cause de pression morale, d’immaturité ...
• Si on peut prouver qu’avant la célébration, existait un trouble psychique grave, rendant l’un des contractants incapable d’assumer les obligations essentielles du mariage.
• Si avant la célébration, l’un des contractants a exclu, volontairement et de façon notoire, l’accueil de l’enfant.
• Si avant la célébration, l’un des contractants a laissé entendre, sans ambiguïté, qu’il allait simuler un engagement auquel il n’a jamais cru.
• Si on peut prouver qu’il y a eu " erreur sur la personne "
• Si le mariage n’a pas été sexuellement consommé. (Il est utile de rappeler que la "stérilité" n’invalide pas le mariage, dans la mesure où elle n’a pas été cachée.)
Contactez le prêtre de votre Paroisse qui vous mettra en relation avec l’officialité qui étudiera votre demande

Les mouvements familiaux proposent des sessions et des week-ends selon leur propre spiritualité

- CHRETIENS DIVORCES CHEMIN D’ESPERANCE
27 Avenue de Choisy 75013 Paris
Tél : 01 56 61 01 22
Site

- LA COMMUNION NOTRE-DAME DE L’ALLIANCE
Contacts : Emmanuel - 06 86 42 95 17
Danielle - 01 64 97 72 42
Site

- CANA ESPERANCE
Pour les personnes divorcées vivant seule
Contact : L. & M.L. LESCAR - 01 60 75 87 80
- Site

- CANA SAMARIE
Pour les personnes divorcées vivant une 2ème union
Contact : Sœur Denise VINCENT - 06 32 42 88 51
Site

Pastorale des Familles
Equipe diocésaine

e-mail - Site
Maison diocésaine, 21, Cours Mgr Romero - 91006 ÉVRY cedex
Tél. : 01 60 75 07 54 - 01 60 91 17 00

D’où vient l’expression
"Ne plus savoir à quel Saint se vouer" ?
Une vidéo de KTO-TV

La Croix